La profession d’adjoint au médecin au Canada

L’Association canadienne des adjoints au médecin (ACAM) est une association professionnelle dont le but est l’introduction et l’expansion de la profession d’adjoint au médecin au Canada. L’ACAM est la voix nationale des adjoints au médecin au Canada; nous soutenons les normes de qualité et les compétences et nous aidons à établir la profession dans le cadre national des soins de santé. En savoir plus : capa-acam.ca. L’ACAM n’est pas un collège de réglementation, un conseil de discipline ou une société d’évaluation. L’organisme de certification des AM au Canada est le Conseil de certification des adjoints au médecin du Canada (CCAMC).

Règlementation des AM
Les adjoints au médecin peuvent actuellement travailler au sein du système de santé public dans les provinces suivante : Alberta, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Ontario, et la  Nouvelle-Écosse. Chaque province a géré l’introduction des AM différemment. Nous vous recommandons de consulter la page Législation sur le site Web de l’ACAM concernant la législation de chaque province.

La profession est réglementée au Manitoba, au Nouveau-Brunswick et en Alberta par les collèges de médecins et des chirurgiens de ces provinces et les adjoints au médecin pratiquant actuellement dans l’une ou l’autre de ces provinces doivent être inscrits auprès de leur collège provincial respectif.

CPSNB
CPSM
CPSA

En Ontario, le projet de loi 283, Loi sur l’avancement de la surveillance et de la planification dans le système de santé de l’Ontario, modifiera la Loi de 1991 sur les médicaments et permettra aux adjoints au médecin d’être réglementés par la Collèges de médecins et des chirurgiens de l’Ontario (CMCO). Le 1er juin 2021, le projet de loi 283 a été adopté en troisième lecture à l’Assemblée législative de l’Ontario. Par la suite, le 3 juin, le projet de loi a reçu la sanction royale, lorsque le lieutenant-gouverneur a signé le projet de loi, le faisant officiellement loi. Nous travaillons en collaboration avec le gouvernement et le CMCO pour établir une réglementation pour les adjoints au médecin en Ontario qui devrait être en place mi-2024. Cependant, il n’existe actuellement aucune réglementation qui stipule qu’un AM doit être certifié ; cependant, une certification (CCPA ou PA-C) peut être exigée à la discrétion de l’employeur. L’ACAM préconise que tous les adjoints au médecin exerçant au Canada obtiennent leurs certifications au Canada. 

En Nouvelle-Écosse, le gouvernement a lancé un projet pilote à la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse pour que trois adjoints au médecin travaillent en chirurgie orthopédique. L’ACAM continue de préconiser une intégration plus large des AM dans le système de santé de la Nouvelle-Écosse, ainsi qu’une réglementation de la profession. À la suite de l’introduction réussie de ce projet pilote, la province a commencé à intégrer les adjoints au médecin dans les services d’urgence à l’automne 2022 et en avril 2023, le gouvernement a annoncé 1,7 million de dollars dans le budget pour ajouter 10 nouveaux adjoints au médecin aux sites de soins primaires de la province.

Les Provinces travaillant à l’introduction des AM

À Terre-Neuve, dans son budget de 2023, le gouvernement a annoncé qu’il investit 700 000 $ dans un programme pilote d’adjoints au médecin qui introduira les adjoints au médecin dans leur système de santé et aidera à relever les défis en matière de ressources humaines dans l’ensemble du système de santé.

En Saskatchewan, le gouvernement est actuellement en train de présenter une loi pour permettre au Collège des médecins et chirurgiens de la Saskatchewan (CPSS) de réglementer les adjoints au médecin. Nous prévoyons que ce changement sera terminé d’ici la fin 2023.

À l’Île-du-Prince-Édouard, grâce au partenariat entre le gouvernement, le Collège des médecins et chirurgiens de l’Île-du-Prince-Édouard et Santé Î.-P.-É., de nouveaux règlements ont été élaborés pour permettre aux AM d’être agréés et d’exercer à l’Île-du-Prince-Édouard, offrant ainsi davantage de soutien aux médecins et aidant à améliorer l’accès aux soins pour les citoyens de l’Île-du-Prince-Édouard.

En Colombie-Britannique, les AM peuvent exercer dans la province et ne sont actuellement pas réglementés dans la province. Nous continuons de promouvoir fortement l’introduction des AM au moyen d’initiatives telles qu’une campagne publicitaire visant à sensibiliser et à démontrer la valeur que les AM apportent au système de santé. Nous avons également des discussions en cours avec de nombreux intervenants en Colombie-Britannique. Il est encourageant de constater que de nombreux groupes au sein du système de santé provincial sont favorables à l’ajout d’AM à la main-d’œuvre de la Colombie-Britannique, y compris les médecins et ceux des autorités de santés. Nous poursuivons nos efforts de représentation en faveur du changement et, compte tenu des défis actuels auxquels le système de santé est confronté, nous sommes optimistes quant à l’introduction prochaine des AM dans la province.

Actuellement, au Québec, les médecins ne peuvent pas déléguer des actes médicaux et les AM ne peuvent pas exercer dans la province (en dehors du milieu militaire). Nous préconisons fortement l’expansion, et les AM commencent à bénéficier d’un soutien dans la province et nous croyons qu’un cadre permettant aux AM d’exercer dans la province sera élaboré dans un avenir proche.

Comment puis-je soumettre une demande d’inscription à un programme canadien de formation des AM?
Toutes les questions liées à l’éducation doivent être adressées aux universités canadiennes qui offrent des programmes d’éducation des AM. Nous ne répondons pas aux questions concernant les critères d’admission, le programme d’études ou les stages cliniques. Un lien vers chaque programme se trouve sur notre site Web.

Examen de certification canadien
Afin d’être admissible à l’examen de certification d’AM du Conseil de certification des adjoints au médecin du Canada (CCAMC), vous devez être membre de l’Association canadienne des adjoints au médecin (ACAM) et être diplômé d’un programme canadien d’AM reconnu par le CCAMC (actuellement le programme d’AM des Forces armées canadiennes, l’Université du Manitoba, l’Université McMaster et le Consortium of PA Education (Université de Toronto, le Michener Institute et l’École de médecine du Nord de l’Ontario) OU être diplômé d’un programme d’AM de la Commission d’examen de l’accréditation (ARC) en aux États-Unis et être certifié par la Commission nationale de certification des assistants médicaux (NCCPA). Aucun diplômé d’autres programmes internationaux n’est éligible.

Même si vous avez obtenu un diplôme en médecine, vous devez quand même être diplômé d’un programme reconnu par le CCAMC (Comme indiqué ci-dessus)

Aperçu de la profession AM
Pour un aperçu complet de la profession d’AM au Canada, y compris la formation, la certification, la réglementation, le maintien des compétences, le champ de pratique, les normes d’exercice et les assurances de responsabilités professionnelles, veuillez consulter notre fiche d’information.

L’EPA-AM et the CanMEDS-AM définit comment et dans quelles circonstances les AM peuvent exercer leurs compétences au sein du système de soins de santé. L’EPA-AM est pertinente pour une pratique dans n’importe quel cadre ou rôle de soins de santé.

Comment trouver des opportunités d’emploi au Canada?
Tous les membres de l’ACAM ont accès à une page d’offres d’emploi réservée aux membres sur notre site Web. Si vous n’êtes pas membre de l’ACAM, vous pouvez également rechercher des sites d’emploi populaires comme Indeed ou contacter directement des organisations.

Comment devenir membre de l’ACAM ?
Vous pouvez devenir membre de l’ACAM en vous inscrivant en ligne. Consultez nos tarifs d’adhésion pour obtenir des informations sur les prix.

Travailler au Canada : ressources générales