En réponse au plan d’action pour les soins de santé en Ontario par le Ministre de l’Ontario de la Santé et des Soins de longue durée, l’ACAM a émis un communiqué.

Le mercredi 1 er février 2012, Ottawa – L’Association canadienne des adjoints au médecin (ACAM) approuve le Plan d’action du ministre de la Santé de l’Ontario, et elle soutient que l’existence d’une collaboration entre les adjoints au médecin (AM) et les autres professionnels de la santé faciliterait la réalisation des objectifs du Plan et améliorerait ainsi la qualité des soins dispensés aux patients dans cette province. Le Plan d’action du ministre est surtout axé sur des solutions qui reposent sur un modèle de soins centrés sur le patient. Ce modèle convient particulièrement aux AM, puisque la nature même de leur travail consiste à répondre aux besoins du patient et à leur prodiguer des soins de qualité.

L’intervention des AM serait avantageuse pour les Ontariens, car elle leur donnerait un accès plus rapide et plus opportun aux soins de santé. Dans le Plan d’action du ministre, ces éléments ont été mis en avant comme étant des objectifs importants à l’avenir. L’adjonction des AM aux équipes de santé familiale et dans les établissements de soins primaires permettrait non seulement d’améliorer l’accès aux soins de santé, mais aussi d’alléger la charge de travail des médecins. La collaboration entre les AM et leurs médecins superviseurs permettrait à ces derniers de concentrer ses efforts là où les besoins sont les plus pressants, pendant que les AM pourraient fournir une aide dans d’autres domaines.

À l’heure actuelle, près de 130 AM œuvrent en Ontario, dans divers milieux cliniques. En augmentant ce nombre, nous pourrions adopter une approche plus anticipatrice en matière de soins de santé qui ferait en sorte qu’un plus grand nombre de personnes auraient accès à un fournisseur de soins de santé familiale, que les patients pourraient bénéficier de soins d’une manière plus rapide et plus pratique, et que nous serions en mesure de réduire les temps d’attente pour les chirurgies en Ontario. Les avantages que les AM peuvent offrir sur le plan de la qualité des soins ont été ressentis dans le système de santé canadien. Dans les services d’urgence, la présence d’AM a permis de réduire de 1,6 fois les temps d’attente des patients et de 24 % la proportion de patients qui ont quitté les lieux sans être examinés. Dans les services spécialisés comme celui d’orthopédie, la présence d’AM a permis d’accroître de 42 % le volume d’interventions articulaires initiales et de réduire de 32 % les temps d’attente pour les chirurgies. Il s’agit là d’avantages importants si l’on considère que les principaux objectifs du Plan d’action du ministre de la Santé consistent à réduire les temps d’attente et à permettre un accès plus rapide aux soins de santé.